Les 50 Disques qui comptent, partie 1.

Cela fait plusieurs mois que je travaille sur cette série d’articles, avec le premier volet aujourd’hui : présenter mon Top 50 albums. Ça parait sans doute simple pour certains, mais pour moi qui écoute beaucoup de musique, cela a été un vrai crève-cœur d’écarter certains disques.

Le classement n’est évidement pas un classement des 50 meilleurs disques ; les goûts musicaux étant par définition subjectifs, je n’ai pas la prétention de détenir la vérité. Ce ne sont pas non plus complètement mes 50 albums favoris. J’ai essayé de prendre en compte ceux l’affect mais aussi ceux qui ont eu de l’importance dans ma vie.

Je reste à peu près sûr que si je refaisais le même classement dans 3 mois, le résultat serait bien différent, mais c’est à l’instant T celui qui me parait le plus « juste » . C’est parti donc pour « mon » classement des 50 albums à écouter.

Je mets un lien Spotify avec une chanson par album. En espérant vous faire découvrir de nouvelles choses.

De la 50ème à la 46ème place :

50. METALLICA : « Metallica » ou « Black Album ». 1991

Les fans du groupe crieront au scandale : soit pour l’avoir classé trop bas, soit pour l’avoir classé tant il fut un pas vers le »mainstream » et le commercial à l’époque : chant clair, présence de ballades pour la première fois. Ceci dit, il n’y a pas grand chose à jeter sur ce disque, vraie passerelle entre rock et métal.

Genre : hard-rock.

A écouter, au dela des classiques du disque : « My friend of Misery » et son intro magnifique à la basse.

49. THE XX : « The XX ». 2009

L’un des albums les plus récents de ma sélection. Le genre d’album au son très nouveau qui fait office de référence à la première écoute. Est-ce du rock, de la pop, est-ce de l’électro ? Peu importe au final tant ce disque est glacial, rond et so British.

Genre : Electro-pop.

A écouter, au casque pour plus de sensations : « Islands ».

48. THE STROKES : « Room on Fire ». 2003 

Souvent on est amené à faire comme tout le monde, parfois avec un peu de retard. C’est mon cas avec les New-yorkais que tout le monde écoutait depuis leur premier album. C’est avec ce second album que je les ai découvert, et qui reste non préféré encore. Ces lignes de guitares qui tricotent, la nonchalance géniale du chanteur donnent un disque bourré d’énergie, qui fonctionne toujours lorsqu’on ne sait pas quoi écouter.

Genre : Rock en converse.

A écouter avec un chewing-gum et perfecto : « Reptilia ».

47. THE NATIONAL : « High Violet », 2010

Changement radical d’ambiance avec les américains désabusés de The National. J’ai longtemps tourné autour sans vraiment rentrer dedans car leur univers demande un vrai premier effort. Mais quelle mélancolie, quelle beauté. LE disque parfait pour symboliser l’automne. Un album qui mériterait sans doute un bien meilleur classement en réalité.

Genre : Rock mélancolique.

A écouter, un dimanche soir d’automne : « Sorrow ».

46-MONSTER MAGNET : « Dopes To Infinity » 1995

Rares sont les disques qui « incarnent » autant les psychotropes. Dès le titre de l’album, la bande à Dave Wyndorf annonce la couleur. L’un des disques incontournables de la scène Stoner, d’un des groupes cultes de cette scène, injustement sous-estimés. Les guitares débordent de fuzz hallucinatoires, les riffs sont tous plus inspirés les uns que les autres. Un trip hallucinatoire de très haute qualité tout au long du disque, mon préféré du groupe malgré une discographie de haut vol.

Genre  Stoner sous acides.

A écouter, une bière à la main dans un hangar graisseux : « Negasonic Teenage Warhead ».

10 commentaires sur “Les 50 Disques qui comptent, partie 1.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s