Les 50 Disques qui comptent, partie 2.

Suite de mon classement des albums qui m’ont marqué.

Aujourd’hui, du 45ème au 41ème.

45-INCUBUS « A crow left of the Murder » 2004 Les vrais fans du groupe (et il n’en reste sans doute que très peu) lui préféreront SCIENCE plus « fusion » et moins « mainstream », mais il s’avère que j’ai énormément écouté cet album à une période importante de ma vie. Au delà de la nostalgie que ce disque me procure, j’aime beaucoup l’évolution du groupe, qui ressemble à celle des Red Hot Chili Peppers entre One Hot Minute et Californication. Un mélange de chansons énergiques et de ballades, avec beaucoup de morceaux, mais qui fonctionnent tous très bien, grâce à la science du riff d’Einziger et à la voix incroyable de Brandon Boyd.

Genre : rock Californien.

A écouter en allant à la plage, une planche de surf sous le bras : « Sick sad little world ».

44-MACHINE HEAD « The Burning Red » 2004 Un groupe que je n’aime pas particulièrement, et cet album est sans doute le pire pour les die-hard fans des Américains car trop néo-métal….Sans doute, mais qu’est que j’aime cette énergie, cette brutalité par moments. Je n’écoute pas beaucoup de musique « extrême » et ce disque sera sans doute le plus « violent » de tout le Top 50. Une vraie baffe dans la tronche d’un bout à l’autre (si l’on excepte la reprise ratée de The Police.), que j’écoute encore aujourd’hui 15 ans plus tard avec la même reprise.

Genre : néo-métal thrashisant (ou l’inverse ?).

A écouter en baggy, en skate mais peut être très efficace en session de running également : « The Blood, The Sweat, the tears. »

43-ANGRA « Holy land » 1995 Fait partie des 2 premiers albums hors musique « mainstream » que j’ai écouté et acheté (le premier est situé bien plus haut dans ce classement). Mais je me souviens parfaitement de ce jour de 1995 où j’ai compris que le métal n’était pas qu’un truc de bourrins, et qu’on pouvait y retrouver beaucoup de musicalité, de calme et d’ambiance « épique ». Entre les orchestrations classiques, les percussions brésiliennes et la voix incroyable de feu André Matos….Holy Land est longtemps resté dans mon TOP tout en haut. Dommage que la suite de leur disco m’ait laissé bien plus indifférent, car qu’est ce que j’ai pu écouter ce disque, en particulier le break dingue de Carolina IV.

Genre : Heavy métal brésilien

A écouter à bord d’un navire en plein naufrage, une épée à la main : » Z.I.T.O »

42-JOHN FRUSCIANTE : « The Empyrean » 2009
Spoiler : on retrouvera bien plus haut un autre album du génial Frusciante, si vous avez écouté mon épisode de podcast hors-série qui lui est dédié, vous saurez trouver lequel. Mais The Empyrean est une sorte d’aboutissment de son travail solo, et son dernier album de musique « conventionnelle ». Un album de guitariste mais pas que, on y trouve des vraies trouvailles (la ligne de basse de Heaven, les apports de Johnny Marr). Un album « particulier », lunaire, parfois très perché mais sans doute le mieux foutu de toute sa longue discographie.

Genre : rock/folk habité.

A écouter :  « Unreachable » au casque en discernant chaque frappe de clavier, et en se noyant sous le solo de guitare aquatique.

41-DEPECHE MODE : « Exciter » 2001
Evidemment que non, ça n’est pas le meilleur album du gang de Basildon, mais c’est celui qui m’a vraiment fait connaître la musique du groupe. Je connaissais les tubes habituels jusque là, mais c’est Exciter et son single « Dream on » et son riff acoustique très aguicheur qui m’a permis de plonger la tête la première dans la discographie du groupe.

Genre : Electro-rock

A écouter : au casque comme tout morceau de Depeche Mode : « Freelove« , sans doute la chanson la plus sous-côtée du groupe.

Retour sur la Partie 1.

6 commentaires sur “Les 50 Disques qui comptent, partie 2.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s