Les 50 disques qui comptent ; le Top 10.

On attaque les hauteurs du classement, avec le 10ème album.

QUEEN, « Sheer Heart Attack », 1974.

Ça n’est sans doute pas le premier album que j’ai écouté du groupe, ce privilège revenant aux 2 Greatest Hits que j’ai usé toute ma pré-adolescence, avant de découvrir que derrière les best of qu’on nous vendait, on trouvait des pépites et des trésors absolument inestimables… dont ce Sheer Heart Attack.
Le groupe anglais, à cette période n’a pas encore sorti son chef d’oeuvre « A night at the Opera » et doit encore faire ses preuves pour définitivement intégrer le clan des groupes qui « comptent ».
Ce disque fait suite à beaucoup de frustration. De la frustration engendrée par une tournée raccourcie à cause de gros problèmes de santé de Brian May (hépatite + ulcère à l’estomac). C’est donc un groupe gonflé à bloc qui entre en studio, et le guitariste chevelu compte bien rattraper le temps perdu sur ce troisième album. Ce Sheer Heart Attack porte le seau de sa classe, de son talent immense, et de sa frustration née des problèmes évoqués. La première piste, « Brighton Rock », en est la meilleure illustration.
Tout le disque respire la spontanéité et la folie créative du groupe (les paroles kitsches de « Killer Queen », l’espèce de Doo-wop « Bring back that Leroy Brown »). Bien sûr il y a des hymnes archi connus qu’on retrouve sur toutes les compilations (« Killer Queen », « Now I’m here » en tête), mais sans manquer de respect à ses singles, les vraies trouvailles sont ailleurs, et partout sur le disque.. Dans le fabuleux triptyque électrico-métalo-naïf qui voit s’enchaîner « Tenement Funster » / Flick of the Wrist / Lily of the Valley « ; dans le presque heavy-metal « Stone Cold Crazy » (que Metallica continue de reprendre très régulièrement), même Misfire, première compo du bassiste de John Deacon apporte une vraie fraîcheur sous ses airs de bluette innocente.

Que ce soit au niveau de sa place dans l’histoire du groupe, par rapport au son de Queen, ou par rapport à la force et la puissance de ses chansons, ce Sheer Heart Attack est absolument incontournable pour qui veut comprendre l’histoire du Rock anglais. Je vous invite à lire ma chronique de ce disque faite sur le site albumrock.net

Genre : sleazy-baroque-glam rock.

A écouter : sans transition l’enchainement Tenement Funster / Flick of the Wrist / Lily of the Valley honteusement absents de tous les best og du groupe.

2 commentaires sur “Les 50 disques qui comptent ; le Top 10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s